L’insatisfaction… Comment ça marche!

par Dolores Lamarre | le 6 juin 2018

L’insatisfaction… Comment ça marche!

L’insatisfaction se veut pour l’humain, une limite l’éloignant de son bonheur intérieur!

Comment ça marche?

Ego et mental contrôlant, sont de grands alliés. Le mental connaît bien le contenu de l’ego et y puise son bavardage. L’ego quant à lui, se veut une éternelle machine à désirs et à rumination. Constamment, il cherche à entretenir l’insatisfaction, la dualité et l’illusion, entre autres… De là, comme l’avait enseigné Bouddha, les racines de l’inconfort et de la souffrance.

L’une des fonctions de l’ego est d’aider l’humain à accomplir sa mission 😉 : apprendre à s’aimer et à aimer, entre autres en apprenant à se connaître et en se libérant de ses patterns aliénants, qui sont présents dans son tableau de vie.

Lorsqu’un désir est comblé, un autre se pointe le nez… Et c’est reparti! Esclave du besoin de chercher à se sentir satisfait (c’est non conscient) et à satisfaire tel désir ou tel autre, l’homme prend beaucoup d’énergie pour arriver à réaliser ceux-ci, afin de se soustraire à l’inconfort senti. En donnant son pouvoir à l’ego, il risque de prendre des décisions basées trop souvent influencées par l’ego.

Il y a longtemps que les meneurs en publicité savent cela, malheureusement au détriment du consommateur non informé!

Pour moi, l’ego et le mental sont des compagnons de route présents chez nous tous, qui peuvent aider l’humain à s’épanouir et voire même se réaliser. Lorsqu’une personne arrive à exercer une maîtrise sur eux, plutôt qu’en se laissant contrôler par ces aspects de soi, les inconforts et insatisfactions sont vite dépassés. Travail d’une vie certes, mais le plus noble des investissements…

De plus, les blessures de l’enfance peuvent nous jouer de mauvais tours… Maints comportements et habitudes y ont pris leurs ancrages. Peu importe son âge, l’adulte non conscient de ce monde émotionnel dictateur qui l’habite, peut souffrir de se sentir insatisfait lorsque les choses ne se passent pas selon ses attentes et désirs.

Devant une situation du quotidien qui réveille en lui un état de mal-être passé, cette personne tombera dans le piège de l’insatisfaction, aussi longtemps qu’elle demeurera ignorante, par manque de connaissance d’elle-même. Ce n’est qu’en développant la connaissance de soi, en s’outillant et en lâchant prise aux faux besoins nourris par l’ego que nous nous libérons graduellement de l’emprise de l’insatisfaction! Merveilleux…!

Se sentir satisfait apaise l’anxiété. Donc, un beau piège que nous joue l’inconscient. L’humain est un peu complexe n’est-ce pas! 😉

J’ai envie d’ajouter, en dehors de toute forme de moralisme, mais plutôt comme une observation personnelle; que dans notre monde actuel l’insatisfaction tend à croître et l’anxiété à se développer de plus en plus tôt chez l’humain, avec les conséquences que nous connaissons au niveau de la santé mentale!…

Le changement commence d’abord en chacun de nous. Nous en sommes les premiers acteurs!

Oui, nous sommes des êtres complexes mais merveilleux. Lorsque nous travaillons à développer l’amour en soi par les acquis, la pratique de la maîtrise personnelle et que nous cultivons une vision élargie des événements, nous nous rapprochons de ce bonheur, trop souvent recherché à l’extérieur ou en blâmant les autres ou la vie.

La vie est un magnifique cadeau en soit. Pour l’honorer, nous avons à devenir chacun et chacune responsable-conscient, en devenir… Merveilleuse journée à tous et… VIVE LA VIE!