Blogue

La dualité: une voie pour re-choisir!
Par Dolores Lamarre

Vous est-il déjà arrivé de vous sentir immobile devant une décision à prendre, incapable de choisir. Ouf, quel inconfort et comment en sortir!

Comme l’humain n’apprécie guère souffrir, il se peut alors que des mécanismes de protection prennent place comme la fuite, l’illusion… alimentant le refus inconscient de choisir.

Si vivre une expérience de dualité génère chez vos roches de l’impuissance, de l’impatience ou encore de la colère, chez celui qui se sent incapable de choisir, un stress généré par le maintien prolongé de l’inconfort s’installe et se transforme graduellement en tension intérieure croissante, risquant d’affecter votre santé!

Il s’avère désagréable de se sentir coincé assis sur une clôture de bois, par exemple et de devoir maintenir l’équilibre pour ne pas tomber ni à gauche ni à droite de celle-ci. Telle se veut l’image que je vous envoie, afin de faciliter la compréhension de mon message. 

En effet, afin d’éviter de perdre le contrôle la personne ainsi installée inconfortablement sur la clôture devra se cramponner les orteils et les fesses pour éviter de tomber. Ces contractions demanderont un grand effort en exigeant l’utilisation de ses forces pour résister. L’énergie vitale ainsi utilisée pour maintenir le contrôle, diminue celle disponible à la respiration, à l’écoute et nuit à l’équilibre intérieur. Plus longtemps la personne résiste à lâcher prise et davantage elle risque de s’épuiser.

Dans les écritures il est dit que le démon prend apparence parfois d’un ange. J’ai compris depuis la signification de cette phrase. Malheureusement, l’ego qui aime dominer sait trop souvent nous éloigner de notre chemin, en se présentant comme la voix du cœur. L’exercice du discernement n’est pas simple. Il demande lâcher prise et observation de soi.

Mais qu’est-ce qui empêche de choisir?
Souvent c’est la peur qui subtilement contrôle votre vie, laissant ainsi un voile tamiser le soleil en vous. La peur, complice du mental et de l’ego protégeant son territoire, vous serviront ce que vous voulez entendre.

Qu’est-ce qui fait qu’une personne refuse de choisir un côté ou l’autre de la clôture?
La plupart du temps, c’est que celle-ci ne sait pas exercer son discernement. Alors elle demeure à l’écoute de la petite voix qui domine en elle : le plus souvent celle de la tête, c’est-à-dire celle entretenue par le mental qui dit ce que la personne « veut entendre », en lien avec les blessures et les comportements développés, relatives à celles-ci, tout simplement par protection. En choisissant de demeurer à l’écoute du mental, nous cherchons davantage à maintenir le « statu quo » du connu, car l’être humain n’apprécie pas le changement relié à l’inconnu.

Pour lâcher prise et soutenir un choix nourri du cœur plutôt que de la tête, nous avons avantage à développer notre capacité à discerner entre ces deux pôles. Supposons que vous ayez à choisir de vous engager dans une situation qui tout en vous plaisant, vous inquiète. Prenons pour exemple pour thème, la vie en couple : choisir de cohabiter ou non avec l’autre.

Voici une petite visualisation à pratiquer, afin de vous aider à déterminer votre direction bienfaisante, vous déplaçant du dessus de la clôture, pour choisir de sauter vers l’un ou l’autre des côtés. Bien entendu, un côté représente le oui et l’autre le non.
Vous pouvez enregistrer le texte suivant, lentement et à voix douce. Ensuite vous installer et vivre cette visualisation, sans attente!

Installez-vous dans un endroit calme et silencieux. Vous pouvez préparer votre pièce avant votre exercice par exemple en y ajoutant de l’encens béni, une bougie, tamisant la lumière… pour ceux qui apprécient cette façon de faire. Vous pouvez bien entendu vous installer sans aucun de ces objets.

Fermez les yeux et prenez contact doucement avec la situation qui vous intéresse, avec laquelle vous êtes en dualité. Laissez-la venir à vous sans forcer.

Imaginez-vous ensuite assis sur une clôture de bois, incapable de sauter librement ni d’un côté, ni de l’autre. Prenez contact lentement avec votre corps dans cette position.

Sentez l’inconfort physique de votre corps crispé, par peur de chuter. Soyez à l’écoute des émotions qui circulent en vous, des peurs etc.… Prenez un temps pour ceci.

Établissez ensuite de quel côté de vous sera le oui et le non. Prenez le temps de les contacter chacun.

Débutez votre introspection, en posant à votre être intérieur la question qui vous préoccupe. Attention cette question doit se répondre par oui ou non.

Ex : aller cohabiter avec X est-il bénéfique pour mon évolution personnelle?

N’attendez pas de réponse et poursuivez en approfondissant votre méditation. Au moment où vous sentirez que vous êtes paisible, reposez votre question et : soyez vigilant car la première réponse sera celle du cœur, celle qui ne ment pas. Mais, à la vitesse de la lumière, le mental donnera la sienne.

Comment reconnaître la voix du mental? Elle juge et argumente.

Plus vous pratiquerez cet exercice à travers diverses situations du quotidien et plus votre efficacité à choisir librement s’exprimera, favorisant votre apprentissage du lâcher prise.

Pour compléter l’exercice, remerciez-vous et remerciez les parties de vous qui vous ont accompagné dans cette expérience.

Vous pouvez suivre, par votre libre arbitre, le chemin qui mène à un côté ou à l’autre. Seul vous-même sera témoin observateur de votre expérience… et élève de l’enseignant que sera votre situation choisie.
Il n’y a pas de mauvais choix, mais que des expériences. La vie est une École qui enseigne!

**************************

La dualité: une voie pour re-choisir!

La dualité: une voie pour re-choisir!

par Dolores Lamarre | le 31 août 2017

Vous est-il déjà arrivé de vous sentir immobile devant une décision à prendre, incapable de choisir. Ouf, quel inconfort et comment en sortir! Comme l’humain n’apprécie guère ...

Lire la suite

S’entraîner au lâcher prise

S’entraîner au lâcher prise

par Dolores Lamarre | le 13 octobre 2015

Le frémissement du vent dans les feuilles et la brise rafraîchissante contribuent ce matin à mon mieux-être. Quel bonheur d’être vivante et de recevoir autant d’opportunités de me ...

Lire la suite

En route vers le bonheur!

par Dolores Lamarre | le 13 août 2015

Toujours agréable de prendre quelques instants pour laisser l’encre de ma plume virtuelle s’exprimer, nourrie de la splendeur rayonnante présente sous mes yeux. La capacité de ...

Lire la suite